Bienvenue sur Blood Of Magic World

Mai 1998 Voldemort est enfin tué par Harry Potter, « l’Élu ». La bataille a été rude, insoutenable et les pertes sont lourdes mais à présent, la lumière renaît dans les ténèbres. L’espoir et la joie sont dans les cœurs, le cauchemar a enfin pris fin. Il faudra du temps pour tout reconstruire mais le monde entier peut enfin pousser un soupir de soulagement. Six mois après, novembre 1998 Petit à petit, Londres et le monde sorcier se reconstruisent. Kingsley Shacklebolt, auror et membre de l’Ordre du Phénix, est devenu ministre et a conféré aux aurors une plus grande autorité le temps que la majorité des mangemorts en fuite soient sous les verrous. Dans le même temps, les hybrides commencent à arriver en masse dans le monde sorcier, voulant se faire une place et devenir des citoyens, avec des droits qui les reconnaissent en tant qu’individu et non plus en tant que créature. La situation, sans être instable, fragilise néanmoins le monde magique anglais qui se remet à peine d’une guerre dont les séquelles se font encore sentir. Jusqu’ici, Kingsley Shacklebolt a trouvé des alternatives permettant à chaque hybride d’avoir une vie proche de celle des sorciers, et a ainsi su calmer les esprits pour maintenir l’ordre. A côté de cette situation, certains mangemorts sont toujours présents et comptent bien survivre pour faire renaître leurs idéaux un jour ou l’autre. Et vous, en ces temps troublés, qui soutiendrez-vous ?



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le ministère joue avec mes nerfs (pv Castiel et Harry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Castiel A.Grewal

avatar

◗ EMPREINTES : 222
◗ INSCRIT(E) LE : 14/09/2013
◗ SEXE : Masculin

MessageSujet: Le ministère joue avec mes nerfs (pv Castiel et Harry)   Sam 26 Oct - 19:03

Le ministère joue avec mes nerfs

Ce matin j'étais au ministère à la limite de la crise de paranoïa, je regardais partout autour de moi, le moindre fait et geste de chacun des sorciers, une attitude étrange, mais rien à signaler.
Pourquoi étais-je à la limite de la paranoïa ? Sans doute parce que j'ai lancé un impardonnable sur l'un des attaquants durant l'une de mes rondes, et que je n'avais toujours pas reçus de nouvelle du chef des aurors.
Pas que j'avais envie de me faire virer, "engueuler" ou je ne sais quoi, juste que c'était étrange, voir même très étrange, trop étrange à mon goût.
Si cela ce trouve le chef s'amusait avec mes nerfs et me laissait mariner dans mes tréfonds jusqu'à ce que j'explose le ministère! Non la c'était vraiment de la paranoïa, je devais me ressaisir, comme d'habitude à vrai dire.
Combien de fois par jour je me disais "Castiel du calme, Castiel il faut te ressaisir" ... Note à moi-même, penser à m'inscrire à des cours de méditation ... Quoique non, mauvaise idée, je ferais de la méditation tout seul chez moi avec mon chat!

-Castiel!

Voila je suis mort, paix à mon âme.
Je me retourna vers la personne qui m'avait interpellé et reconnus l'un de mes collègues, un véritable crétin doublé d'une immense capacité à agacer le monde autour de lui (surtout moi vue que j'étais facilement agacé par les ... Humains ....).
Enfin regardons le bon côté des choses, oh moins si je le tue par accident il ne sera pas regretter.

-Qu'est ce qu'il y a Olivier ? Dis-je d'un ton sec et froids
-Il paraît que tu as lancé un "doloris", tu as vue le chef ? Je suis étonné que tu sois encore là

Et moi je suis étonné que tu sois encore vivant, bouffon de mes deux!
Je préféra ne rien dire, sinon je risquais de lui lancer quelque chose de très blessant, parce que oui, les armes peuvent blesser, mais les mots aussi et j'avais beau me taire souvent, j'en pensé pas moins.

-Cass ?

J'inspira un bon coup, fermant les yeux me demandant si cet abrutis ne joué pas avec mes nerfs.

-Il y a du nouveau pour moi ?

-Pas que je sache, enfin bonne journée mec

C'est sa connard dégage.
Je me passa une main dans les cheveux, les ébouriffants encore plus, mais ce n'était pas la peine de tenter de les brosser il n'en faisait qu'à leur tête (joli jeu de mot, voilà que je fais dans l'humour).

-CASTIEL!

Je suis maudit!

-Tu as attends quoi ? Dans ton bureau il y a quelqu'un qui t'attends, alors grouille toi au lieu de rêvasser!

Je hocha la tête me disant que j'aurais du rester couché.
Ce matin j'étais la tête de turc du chef des aurors et j'avais été abordé par le pire crétin qui soit, on m'annonce le retour de Voldemort, je vais me pendre.

A peine arrivé déjà fatigué, je rentra dans mon bureau, sans lancer un regard à la personne qui m'attendait, retirant ma veste serrant la mâchoire avant d'enfin m'asseoir à mon bureau, marmonnant un vague "pardon de l'attente" , puis prêtant d'avantage attention à la personne en face de moi.

Des cheveux aussi brun et ébouriffait que les miens, de grand yeux vert, une cicatrice en forme d'éclair, un dossier devant lui ... Poisson d'avril ?
Je savais que le jeune Harry Potter voulait travailler au ministère, mais pourquoi parmi tout les aurors saint d'esprit, il fallait qu'il soit dans mon bureau ? Les futurs aurors sont peut-être suicidaires, ou j'ai juste la poisse ... Ou on veut jouer avec mes nerfs, je pète un câble et je finis soit à Azkaban soit à Sainte Mangouste, bon sors de tes pensées Castiel, tu va passer pour plus fou que tu ne l'ai déjà.

-Bonjour Mr Potter, Castiel Grewal je peux faire quelque chose pour vous ?
bohemian psychedelic

♣ ╔══════════════ ೋღ☃ღೋ ══════════════╗ ♣

I'm Angel or not ...


Dernière édition par Castiel A.Grewal le Sam 2 Nov - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter

avatar

◗ EMPREINTES : 941
◗ INSCRIT(E) LE : 28/02/2011
◗ SEXE : Masculin
◗ LOCALISATION : 12 square Grimmaurd

Feuille de personnage
♠ Mes possessions ♠: 2 roses offertes par Drago, 1 rose offerte par Alice, 1 rose offerte par Virginia, le manoir 12 square Grimmaurd, une chouette effraie trouvée à la volière du nom de Céleste et une peluche marmotte tyrolienne offerte par Virginia
♠ Race ♠: Sorcier de sang-mêlé
♠ Autres comptes ♠: Andrew, Maxence et Nathaniel

MessageSujet: Re: Le ministère joue avec mes nerfs (pv Castiel et Harry)   Mer 30 Oct - 19:34





Le ministère joue avec mes nerfs
Harry & Castiel
« Se rencontrer soi-même, c’est se retrouver face à un inconnu et l’homme qu’on a été par le passé n’a plus grand-chose à voir avec celui qu’on est devenu. »


Reprendre une vie normale, si tant est que sa vie avait déjà été normale, n'était pas aisée. Harry avait beaucoup de morts à enterrer, bien des deuils à faire et aucun torrent de larmes ne pourrait les faire revenir, ni lui faire oublier ce qui s'était passé. Heureusement, malgré tout ça, il était toujours parvenu à garder la tête froide, maintenant ses idées claires, et il avait toujours la joie d'avoir ses amis, sa seconde famille, à ses côtés. A présent, il était temps qu'il se construise loin de la guerre, loin de tout ce qui avait violemment secoué sa vie depuis sa naissance jusqu'à aujourd'hui. L'ex-gryffon s'était ainsi installé dans le manoir de son parrain et avait commencé des études pour devenir auror. Avec tout ce qu'il savait déjà sur ce métier, ou en tout cas les aptitudes à avoir, il était possible qu'il passe son diplôme plus rapidement que les autres, mais néanmoins, ça ne le dispensait pas de faire ses cours comme tout le monde, et donc d'aller se chercher un maître de stage pour faire des missions sur le terrain. On n'était peut-être qu'en novembre et il n'était peut-être qu'en première année, mais Harry ne comptait pas attendre indéfiniment pour faire bouger les choses. Il avait déjà les capacités requises, il le savait, et il voulait participer à cette chasse aux mangemorts. Il y avait encore tant à faire, malgré la chute du Lord Noir ! Bien qu'ayant toujours été impliqué contre son gré dans ces histoires, il voulait vraiment aller jusqu'au bout des choses et non pas rester les bras croisés maintenant que la prophétie était accomplie. Son destin lui appartenait et il ne voulait plus se laisser emporter par-ci par-là suivant le désir des autres, or il avait envie d'aider à la reconstruction de son pays. Un bien grand projet certes, et les journaux avaient tendance à l'aider dans cette voie-là, même si souvent, il était fatigué d'être sous les projecteurs. Harry savait cependant que ce n'était qu'une question de temps avant que son nom ne finisse par retomber dans l'oublie. D'ailleurs, ces derniers temps la préoccupation des hybrides prenait de plus en plus d'ampleur et d'ici peu, Harry serait dans les dernières pages du journal avant de complètement disparaitre. Bref, tout ça pour dire qu'en ce début de journée, le Survivant s'était rendu au ministère pour son premier entretien avec un auror qui s'occuperait de lui, au moins pour sa première mission.

Impatient, il l'était oui ! Pour connaître quelques aurors qui avaient fait partie de l'Ordre, il se demandait si ce serait quelqu'un qu'il connaissait. Déjà Shacklebolt était devenu ministre, provisoirement peut-être mais ministre tout de même. Il connaissait aussi Maxence Lewis, et les autres... étaient pour la plupart six pieds sous terre. En fait, il valait mieux qu'il réfléchisse à autre chose. Il craignait aussi de savoir comment on allait le recevoir. Si le trouver en tant qu'étudiant pour devenir auror n'était plus un secret puisque la Gazette avait fait la Une de ses journaux avec, on ne pouvait pas dire que les retours étaient tous positifs. Certains prétendaient qu'il se prenait pour un héros qui voulait continuer d'occuper la scène et d'autres avaient un avis encore moins favorable. Il espérait juste tomber sur quelqu'un qui n'aurait pas de préjugés sur lui, même si ce serait sans doute peine perdue. Entre l'admiration de certains et le mépris d'autres, difficile de se sentir normal et d'être soi. Enfin, Harry avait toujours été lui, impulsif et franc comme il était, impossible de faire autrement ! et soit ça passait, soit ça cassait !

Assit sur la chaise en face du bureau, le Gryffon un jour, Gryffon toujours, attendait celui qui accepterait peut-être de le prendre en mission malgré la précocité de sa demande. S'étant renseigner en arrivant, on l'avait envoyé dans ce bureau mais le jeune homme avait bien remarqué les sourires sous-entendu que se lançaient certains des employés du ministère quand on l'avait envoyé ici. Est-ce qu'il avait atterri chez un fou ? Même si c'était le cas, il serait difficile de faire pire que les cours d'occlumencie qu'on lui avait imposé d'avoir avec Rogue, alors... Quoiqu'il en soit, alors qu'il se perdait dans les méandres de son futur, Harry finit par entendre quelqu'un entrer dans la pièce qui ne lui prêta aucune attention et qui n'avait pas l'air au top de sa forme. « Bon, ça commence bien... » pensa-t-il mais l'homme, toujours avec une lassitude évidente marmonna un « Pardon de l'attente. » auquel Harry répondit d'un simple et réservé « Je vous en prie. » Ensuite de quoi, l'homme prit le temps de se dévêtir (nous parlons de son manteau et rien d'autre, bande de pervers XD ) pour se mettre à son aise, après quoi il s'installa à son bureau et leva les yeux sur son interlocuteur. Il sembla surpris de le voir et Harry lui sourit timidement tout en retenant un soupir. S'il voulait être anonyme, il faudra qu'il parte en Alaska ! Toutefois, au lieu d'un grand discours et de paroles du genre « Je connais toute votre vie. » l'auror resta courtois sans se montrer ni expansif ni condescendant. Juste de l'indifférence pour une personne normal qu'on croisait dans ce genre de circonstance. Pour un peu, Harry l'aurait presque remercier pour ça. Ça faisait du bien d'être traité comme n'importe qui et de ne pas être assommé de partialité. « Bonjour monsieur Potter, Castiel Grewal. Je peux faire quelque chose pour vous ? » D'abord hésitant, Harry chercha rapidement les mots qui lui ouvrirait une mission sur le terrain dans les plus brefs délais. « Bonjour monsieur. Voilà, comme vous le savez sûrement je suis étudiant pour devenir auror et je suis à la recherche d'un maitre de stage. En venant ce matin et en me renseignant à l'accueil, on m'a dit de venir vous voir. Je sais que je ne suis qu'en première année, que les cours ont repris il y a deux mois et que je ne mérite aucun traitement de faveur, mais est-ce que vous accepteriez quand même d'être mon tuteur et de m'emmener prochainement et régulièrement sur le terrain avec vous ? » Contrairement à ce qu'on pourrait croire, Harry avait peur de récolter une réponse négative. Il savait mieux que personne que rien n'était jamais acquis. Jamais. En revanche, il pouvait espérer, car l'espoir était une force incommensurable qu'il ne fallait pas négliger, et ça aussi il le savait. Ainsi, les yeux plein d'espoir rivés sur l'auror en face de lui, il attendait la sentence mais avait l'impression de ne pas être tombé sur le plus loquace du service. Cela dit, Harry appréciait les personnalités atypiques car après tout génie et folie étaient sœurs et il apprendrait avec lui bien des choses, il en était persuadé.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr

♣ ╔══════════════ ೋღ☃ღೋ ══════════════╗ ♣



i'm just a man, i'm not a hero.
Harry & Astoria ♥ « I don't believe that anybody feels the way I do about you now. There are many things that I would like to say to you but I don't know how because maybe you're my wonderwall » ▬ Oasis ;; Wonderwall.
Revenir en haut Aller en bas
Castiel A.Grewal

avatar

◗ EMPREINTES : 222
◗ INSCRIT(E) LE : 14/09/2013
◗ SEXE : Masculin

MessageSujet: Re: Le ministère joue avec mes nerfs (pv Castiel et Harry)   Sam 2 Nov - 19:09

Le ministère joue avec mes nerfs

Je n'étais pas comme d'habitude, sans doute que les événements récents m'avait secoué, étais-ce un bien ou un mal ? Je n'en savais rien, puis même si je l'aurais su je ne sais pas comment j'aurais encaissé (Un petit doute, peut-être aurais-je pulvérisé des objets ? J'aurais du travailler dans le domaine de la destruction, au rythme ou j'allais, je serais déjà millionnaire! Enfin c'était ma parenthèse avant de revenir à une réponse sans doute plus équilibré).

Bon ... Sans doute allais-je devoir changer mes habitudes, j'étais bien trop "maniaque" en quelque sorte ... Maniaque de routine, sur les nerfs, grincheux paraissait-il aussi.
Pour commencer j'allais devoir limiter ma dose en caféine, parce que le stress du ministère, l'adrénaline à courir à côté de la mort, c'était pas bon pour mon karma et mon système cardiovasculaire (même si ce deuxième détail était loin d'être mon premier soucis).
Deuxièmement ... Revenir à l'idée précédente, tout ce qui concerne me calmer, prendre soins de mon self-contrôle au lieu de faire exploser des objets, c'était déjà une très bonne initiative de ma part.
Plus tard, peut-être que j'irais étrangler Oliver ... C'est tout de même étrange, depuis que je suis auror je développe des envies de meurtre, à croire que je fréquente trop les assassins.
En regardant d'avantage derrière moi, on pouvait trouver un Castiel pacifique en aucun apte à écraser une mouche, voila maintenant que je pensé à tuer "un crétin"... Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas ronds chez moi et c'est de naissance, cette envie de solitude, peut-être que je savais déjà au fonds de moi que je pouvais devenir dangereux ?
Cela me ramenait aussi à ma première manifestation magique, le fusil qui c'était retourné contre mon frère ... J'avais erré une nuit en forêt ... Je secoua la tête ne voulant plus y repenser, c'était fait, c'était ainsi, à quoi bon regarder sans cesse en arrière ? Je me faisais plus de mal que de bien.

Revenant à Mr Potter, je pouvais voir un jeune homme en aucun cas imbus de lui même, comme il était si souvent cité dans la gazette du sorcier.
En même temps je connaissais bien son histoire, enfin qui ne l'a connaissait pas ? Naître dans une famille aimante, puis devenir orphelin un an plus tard à cause d'un fanatique de la pureté du sang, incapable de tuer un nourrisson sans que le sort ne se retourne contre lui.
Un sacré destin attendait le jeune bambin qui avait grandit comme un esclave dans de la famille moldus, sans doute pour ça qu'il était endurcis et qu'en aucun cas il ne cherché à sa faire remarquer.
Soyons sérieux cinq minutes, j'avais déjà vue des personnes cherchant la célébrités Lockart par exemple, toujours à faire la une de la gazette ou poser dans des magazines genre "Sorcière hebdo", enfin le magazine torchon des adolescentes ... Enfin, quel crétin d'ailleurs celui-là, je ne pouvais pas le voir ... Bref, Harry lui, c'était plutôt des rumeurs mais on ne voyait jamais sa photo en première page de la gazette, preuve que les photographes n'arrivaient pas à mettre la main dessus.
La vie est emplie de mensonge et d'hypocrisie ... Sans doute pour ça que je m'en éloignais autant, malheureusement la vérité revenait à moi de pleins fouet, je me devais de vivre parce que se serait lâche d'abandonner, surtout que maintenant j'avais une personne pour m'aider, Maxence qui était devenus un ami, alors ne pas perdre espoir.

Quand Mr Potter repris la parole, je ne pus m'empêcher de tiquer.
Etait-il au moins au courant de ce qui était arrivé à l'une de mes élèves en stage ? Seul et unique stage que j'avais fait d'ailleurs, sans oublier seule et unique élève.
Mais si on m'envoyé le jeune Potter, c'était qu'en gros je n'étais pas viré ? C'était censé être bon signe alors ? Du moins je crois.
Enfin je voulais d'abord être sur, soit le jeune Potter n'étais pas au courant et était venus ici de son plein grès, soit on me l'avait envoyé pour les stages ce qui voulait dire aussi que le ministère était suicidaire envers les futurs aurors ...

-Je peux vous emmenez sur le terrain sans problème pour vos stages, mais j'aimerais d'abord savoir si c'est une personne de cet étage qui vous a donnez mon nom ? Oui, j'étais assez gêné de poser cette question qui semblait toute bête.

Bon dit ainsi cela paraissait suspect, genre : sais tu que je suis la personne la plus renfermée, cynique, sarcastique et je m'en foutisme du monde ? Ou autre chose du genre, savez vous que j'ai déjà fait de la prison pour avoir tué et torturé et que j'ai aimais ça trésor ? Olé! je me fais peur là, je préfère la première version.

-Ce n'est pas contre vous, c'est surtout par rapport à mes .... Collègues
Dis-je assez lasse

Collègues qui commencent drôlement à me chauffer et qui finirons par manger le pissenlit par la racine à ce rythme-là.
Bon au moins j'étais moins réticent à aller sur le terrain, je ne supportais plus l'atmosphère du ministère, c'était étouffant et pesant.
bohemian psychedelic

♣ ╔══════════════ ೋღ☃ღೋ ══════════════╗ ♣

I'm Angel or not ...


Dernière édition par Castiel A.Grewal le Dim 24 Nov - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter

avatar

◗ EMPREINTES : 941
◗ INSCRIT(E) LE : 28/02/2011
◗ SEXE : Masculin
◗ LOCALISATION : 12 square Grimmaurd

Feuille de personnage
♠ Mes possessions ♠: 2 roses offertes par Drago, 1 rose offerte par Alice, 1 rose offerte par Virginia, le manoir 12 square Grimmaurd, une chouette effraie trouvée à la volière du nom de Céleste et une peluche marmotte tyrolienne offerte par Virginia
♠ Race ♠: Sorcier de sang-mêlé
♠ Autres comptes ♠: Andrew, Maxence et Nathaniel

MessageSujet: Re: Le ministère joue avec mes nerfs (pv Castiel et Harry)   Mer 20 Nov - 14:15





Le ministère joue avec mes nerfs
Harry & Castiel
« Se rencontrer soi-même, c’est se retrouver face à un inconnu et l’homme qu’on a été par le passé n’a plus grand-chose à voir avec celui qu’on est devenu. »


La comparaison pouvait paraître aussi bien rigolote que vexante mais monsieur Grewal faisait penser Harry à un lieutenant dans une série policière de la télévision, Colombo. En décalage, avec un imper beige, les cheveux en bataille, c’était assez comique dans son genre. Bon, pour le coup de cheveux, le Gryffon passera vite dessus parce que depuis toujours, on lui faisait la même réflexion, mais c’était quand même sacrément surprenant. La différence c’était surtout dans l’attitude. Si l’inspecteur Colombo était jovial et un chieur professionnel, Grewal semblait plutôt dépressif et quelque peu sur les nerfs. Est-ce que c’était contre lui ? Est-ce qu’il était de ceux qui détestait les « stars » qui faisaient la première de la Gazette sans différencier ceux qui aimaient les projecteurs et ceux qui préfèreraient les fuir ? Harry n’était pas idiot et savait parfaitement que tout le monde ne l’aimait pas, quand bien même il avait sauvé l’Angleterre. Certains le trouvaient arrogant, d’autres trop ennuyeux, il y avait ceux qui disaient qu’il avait eu de la chance, d’autres qui le jalousaient, d’autres encore qui l’admiraient. A croire qu’il y avait autant de point de vu sur lui et sa vie qu’il y avait de personne sur terre. Harry soupira intérieurement. Il fallait qu’il s’y fasse, jamais il n’aurait une existence dite normale et à chaque jour de sa vie, il sera soumis aux jugements du reste du monde. « Je peux vous emmenez sur le terrain sans problème pour vos stages, mais j'aimerais d'abord savoir si c'est une personne de cet étage qui vous a donné mon nom ? » Quand l’auror lui demanda qui l’avait envoyé dans ce bureau-là, Harry ne cacha pas sa surprise. Quelle importance ? À moins qu’on ne se soit trompé en le renseignant ? Apparemment c’était le bon bureau alors le Gryffon ne comprenait pas ou était le problème. Peut-être que monsieur Grewal avait déjà trop de stagiaires ? Au moins l’auror eut la bonté de le rassurer et de lui dire que ce n’était contre lui. Non ? Tant mieux, mais contre qui alors ? « La secrétaire m’a envoyé voir votre chef. Au moment où il m’a reçu, monsieur Lewis est passé et quand j’ai expliqué que j’étais là pour avoir un maître de stage, monsieur Lewis a affirmé que vous pourriez vous charger de moi. » Est-ce qu’il fallait qu’il précise que le chef des aurors n’était pas d’accord mais que Maxence avait réussi à la convaincre ? Il espérait ne pas avoir dit de bêtise. Déjà qu’il n’était pas évident de vivre avec un passé comme le sien mais si en plus à cause de lui des tensions se créaient au sein du département de la justice, il allait encore passer aux infos du lendemain… « Apparemment le fait que j’ai déjà une certaine connaissance du terrain a euh, enfin, a fait que je sois là. » Est-ce qu’il n’avait pas envie de s’occuper de personnes n’ayant aucune expérience ? Il était clair qu’il y avait un truc qu’on lui cachait mais il connaissait Maxence Lewis puisqu’il l’avait croisé lors des réunions de l’Ordre et il savait que c’était un homme de confiance qui ne l’enverrait jamais au casse-pipe. Trop poli pour demander de but en blanc c’était quoi tout ce cirque, il demanda néanmoins « Est-ce qu’il y a un problème ? » Le Gryffon l’ignorait mais l’auror qui lui faisait face avait envoyé son unique stagiaire à l’hôpital dès la première sortie et du coup, certains collègues se moquaient gentiment de lui derrière son dos, tandis que d’autres restaient neutres, sachant que c’était toujours délicat de passer de la théorie à la pratique. Maxence lui, connaissait parfaitement les gens du département et pour cause, il se renseignait toujours sur tout le monde. Il avait aussi un bon feeling qui l’aidait à savoir rapidement à qui il avait à faire. Or à l’évidence, il était venu en défenseur de Grewal. Si l’instinct d’Harry était toujours aussi affûté, il s’agissait plus ou moins d’une mise à l’épreuve qui concernait l’auror. Pas spécialement rassurant, il faisait néanmoins confiance au jugement de Lewis et puis, Grewal avait l’air d’être un excellent auror, tout comme l’était Colombo. Et puis honnêtement, il aimait autant être avec quelqu’un qui se montrait parfois un peu trop en dehors des limites que quelqu’un qui lui fasse des sermons. Harry connaissait le danger, savait à quoi s’attendre, il avait déjà vécu tout ça, bien plus que la majorité des aurors ici, alors si on décidait de le placer avec l’élément le moins gérable du Ministère, ça lui allait très bien. Tout ce qu’il voulait, c’était valider sa formation et tout ce qu’il demandait, c’était d’avoir un tuteur qui tenait la route et qui saurait lui donner des conseils sans le voir comme quelqu’un qui se prenait pour un  héros. Jusqu’ici, il avait l’impression que monsieur Grewal était cette personne qui lui fallait, mais s’il ne voulait pas de lui, il ne pourra pas y faire grand-chose. A la limite faire ses yeux de chat potté ? Pas sûr que ça fonctionnerait... Enfin ! il n'avait pas dit « non », du moins pas encore et semblait plus intéressé par celui qui l'avait envoyé ici que par lui. C'est sûr, ça le changeait et comme il était agréable de ne pas être regardé comme une bête de foire. Finalement, Harry trouvait la situation assez déroutante. Il n'avait plus qu'à espérer qu'il n'y aurait pas de tension entre Lewis et Grewal, parce que ce n'était vraiment pas ce qu'il recherchait, au contraire.

Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr

♣ ╔══════════════ ೋღ☃ღೋ ══════════════╗ ♣



i'm just a man, i'm not a hero.
Harry & Astoria ♥ « I don't believe that anybody feels the way I do about you now. There are many things that I would like to say to you but I don't know how because maybe you're my wonderwall » ▬ Oasis ;; Wonderwall.
Revenir en haut Aller en bas
Castiel A.Grewal

avatar

◗ EMPREINTES : 222
◗ INSCRIT(E) LE : 14/09/2013
◗ SEXE : Masculin

MessageSujet: Re: Le ministère joue avec mes nerfs (pv Castiel et Harry)   Dim 24 Nov - 23:01

Le ministère joue avec mes nerfs

Je ne pouvais pas tomber mieux, finalement c'était peut-être mon jour de chance, ou j'avais vraiment de la chance d'avoir un ami comme Maxence, peut-être même les deux.
Maintenant que j'avais obtenue réponse à mes doutes et questions, je repris un air plus sur, ne voulant pas trop paraître pour une personne antipathique (même si ... Même si dans le fonds je crois que oui, je suis antipathique bref ... ).

Je hocha la tête vers Mr Potter, plus rassuré de savoir que Maxence n'avait même pas prit la peine de laisser Mr Potter atteindre le bureau du chef des aurors, pour l'envoyer ici.
C'est que Max commence a avoir une sacré réputation au ministère, d'ailleurs si il pouvait devenir chef des aurors se serait bien, parce que nous avons sérieusement besoin d'un nouvel ordre dans les rangs, déjà virer ce crétin d'Olivier ou le mettre à côté des inventaires de plume et parchemin, il ne sert à rien sur le terrain, il ne sert à rien dans son bureau, alors au moins qu'il s'occupe des stocks de parchemins et plume, quoi qu'est ce qu'il m'a fait ce type ? Je l'ai déjà dit, c'est un crétin, je ne peux pas le voir c'est physique et psychologique, dès que je le vois j'ai des envies de meurtres à assouvir, peut-être que j'ai un sixième sens ? Je détecte les imbéciles ? Ou solution précédente, je suis bien trop antipathique pour mon propre bien, du moins celui de mon entourage.
Comment Maxence arrive à être mon ami déjà ? Ah oui! Il me comprends et il n'a rien d'une personne à qui j'ai envie de crever les yeux tellement elle m'agace.
Quelle belle affaire, une psychopathe chez les aurors, bon je repars dans mes pensées, le jeune homme en fasse de moi ne va pas être déçus du cadeau de Max.

Donc je sortis rapidement de mes pensées et heureusement, que j'ai tout de même le sens d'écouter les personnes autours de moi, même quand je suis perdus au fin fonds de mon esprit.
L'ex-gryffon semble un peu mal à l'aise ... C'est l'effet Grewal qui pense trop ou roh non, je sors de mes pensées et j'arrête de me poser des questions.

-Il n'y a aucun problème, de plus Mr Lewis est un très bon auror et conseillé, si il vous a dit de venir ici c'est qu'il n'y a aucun problème, je suis déjà le mentor d'une apprentie, sans doute que auror n'est pas fait pour elle, le fait que vous êtes ici et que donc j'ai un nouvel élève

Je précise que mon élève a reçut un "sectumsempra" ? Non, ben voyons elle serait bonne celle-là.
Par contre je suis étonné, je n'ai plus de nouvelle du jour au lendemain, merci bien, reviendra t-elle au ministère entant qu'élève ou a t-elle prit la poudre d'escampette ? Mystère mais en rien ce n'est mon problème, de toute façon dès qu'on s'approche trop de moi, la personne finit par ... S'évaporer, disparaître de la surface de la planète, c'est l'effet clean Grewal, c'est de famille.

Bon déjà commencer par la paperasse, sans doute que Mr Potter pourra même sans doute sauter une année, après tout, c'est quand même lui qui nous a débarrasser de l'autre face de sushi.

-J'aurais besoin de vos notes de BUSE, j'imagine qu'avec la guerre vous n'avez pas pus passer vos ASPIC mais cela n'est pas un problème, vous avez une bonne maîtrise du patronus il me semble ? Je peux aussi vous emmenez en salle d'entraînement pour les duels, sortilèges et vous notez, pour le côté "politique", apprendre les lois, je vous conseil les archives du ministère, si vous avez des questions n'hésitez pas


Je lui dis des documents à remplir, son nom, prénom, âge, niveau, sorts maîtriser et tout le reste. J'attendais qu'il le remplisse en attendant de voir aussi ses notes de BUSE, c'était bien la première fois que j'étais aussi enjoué d'avoir un élève.
Me passant une main derrière la nuque, je me disais que c'était peut-être aussi une façon de me booster dans mon métier.
Seulement le contact n'est pas mon fort, après cela dépendait des personnes.
bohemian psychedelic

♣ ╔══════════════ ೋღ☃ღೋ ══════════════╗ ♣

I'm Angel or not ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le ministère joue avec mes nerfs (pv Castiel et Harry)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le ministère joue avec mes nerfs (pv Castiel et Harry)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand on joue avec le feu, on se brûle.
» Mon voisin du dessus !
» Qui veux jouer avec moi?
» !! Hey you !!
» # Un guitariste sans bras qui joue avec les pieds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES ET SES ENVIRONS :: ♣ Le ministère de la magie :: ▷ Le septième étage :: ▷ Département de la justice magique-