Bienvenue sur Blood Of Magic World

Mai 1998 Voldemort est enfin tué par Harry Potter, « l’Élu ». La bataille a été rude, insoutenable et les pertes sont lourdes mais à présent, la lumière renaît dans les ténèbres. L’espoir et la joie sont dans les cœurs, le cauchemar a enfin pris fin. Il faudra du temps pour tout reconstruire mais le monde entier peut enfin pousser un soupir de soulagement. Six mois après, novembre 1998 Petit à petit, Londres et le monde sorcier se reconstruisent. Kingsley Shacklebolt, auror et membre de l’Ordre du Phénix, est devenu ministre et a conféré aux aurors une plus grande autorité le temps que la majorité des mangemorts en fuite soient sous les verrous. Dans le même temps, les hybrides commencent à arriver en masse dans le monde sorcier, voulant se faire une place et devenir des citoyens, avec des droits qui les reconnaissent en tant qu’individu et non plus en tant que créature. La situation, sans être instable, fragilise néanmoins le monde magique anglais qui se remet à peine d’une guerre dont les séquelles se font encore sentir. Jusqu’ici, Kingsley Shacklebolt a trouvé des alternatives permettant à chaque hybride d’avoir une vie proche de celle des sorciers, et a ainsi su calmer les esprits pour maintenir l’ordre. A côté de cette situation, certains mangemorts sont toujours présents et comptent bien survivre pour faire renaître leurs idéaux un jour ou l’autre. Et vous, en ces temps troublés, qui soutiendrez-vous ?



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tears of yesterday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harry Potter

avatar

◗ EMPREINTES : 941
◗ INSCRIT(E) LE : 28/02/2011
◗ SEXE : Masculin
◗ LOCALISATION : 12 square Grimmaurd

Feuille de personnage
♠ Mes possessions ♠: 2 roses offertes par Drago, 1 rose offerte par Alice, 1 rose offerte par Virginia, le manoir 12 square Grimmaurd, une chouette effraie trouvée à la volière du nom de Céleste et une peluche marmotte tyrolienne offerte par Virginia
♠ Race ♠: Sorcier de sang-mêlé
♠ Autres comptes ♠: Andrew, Maxence et Nathaniel

MessageSujet: Tears of yesterday   Sam 26 Oct - 19:42


« The sun just won't seem to come out
Not since you walked away »
feat. Astoria & Harry

Sa vie commençait à être un peu plus calme, les journalistes à s'intéresser à autre chose que la chute de Voldemort et Harry commençait enfin à retrouver un semblant de vie normale. Évidemment, il lui arrivait encore de se faire arrêter par des « fans » qui voulaient un autographe ou une photo, chose qu'il ne comprendrait jamais, ou devait se confronter aux regards persistants de ceux qui le croisaient, mais Harry avait fini par s'y habituer, d'une certaine manière et n'y prêtait donc plus attention. Ce jour-là, il se rendait à Poudlard pour rendre visite à Hagrid et aussi pour prendre des nouvelles de l'école en général. Voir comment allait les élèves, s'entretenir quelques instants avec McGonagall, parler de le reconstruction de Poudlard et de son avenir, bref, retourner aux sources l'espace d'une petite journée dans ce qui avait été son véritable foyer des années durant, malgré toutes les choses qui lui étaient arrivés. Et puis secrètement, il espérait tomber sur Astoria, cette petite chipie qui avait été sa petite-amie depuis ses quinze ans et avec qui il avait préféré rompre quand il était parti à la chasse aux horcruxes. Cela faisant donc plus qu'un an qu'il ne l'avait pas vu et elle lui manquait terriblement. Malgré tout ce qu'il avait traversé, jamais elle n'avait quitté ses pensées. Quand il allait mal, il se remémorait la première fois qu'il l'avait vu, quand il s'était parlé. Ce jour-là, seul et fatigué, il avait été prendre l'air dans le parc et était tombé sur la Serpentarde qui tentait de faire un patronus, un sortilège avancé, mais elle n'y parvenait pas. Plutôt que de l'ignorer et de s'en aller, il s'était approché et malgré les réticences premières de la jeune fille et leur maison respective, ils avaient fini par s'entendre à merveilles, Harry se laissant même taquiner, et très vite, leur relation avait évolué jusqu'à ce que finalement, ils sortent ensemble. Un véritable rayon de soleil dans sa vie merdique, Astoria lui était devenue indispensable, et chaque jour depuis un an il continuait de penser à elle et de se demander ce qu'elle était devenue. Il aurait tant aimé lui écrire, lui faire un signe de vie, demander comment elle allait... mais il ignorait complètement si elle s'était mise avec quelqu'un d'autre et comme il craignait d'apprendre qu'elle était à un autre homme, il avait tenté de faire taire son cœur et d'ignorer ses sentiments, se disant que depuis elle l'avait oublié et avait fais le deuil de leur relation. Une voix intérieure lui disait qu'il se trompait et il aimait à la croire, à l'espérer mais il préférait s'attendre au pire, comme c'était toujours ce qui finissait par lui arriver, autant prendre les devants, la déception était moindre comme ça. Enfin, c'était très étrange cette manière d'espérer et de renoncer tout à la fois. Cela dit, s'il pouvait ne voir Astoria qu'une toute petite seconde, il serait le plus heureux des sorciers.

Les heures défilèrent d'ailleurs avec une certaine lenteur qui mit les nerfs de Harry à rude épreuve. Certes il s'intéressait aux discussions qu'il avait et revoir Hagrid comme McGonagall ainsi que d'autres élèves lui faisaient réellement plaisir, mais Astoria était là, dans un coin de sa tête et il ne cessait de se faire des films sur leurs retrouvailles, ce qui était particulièrement déstabilisant d'autant que les heures passaient et qu'elle n'apparaissait toujours pas. Si ça se trouve, elle avait profité du samedi pour aller à Pré-au-lard et ils s'étaient ratés. Ou alors elle était là et avait entendu qu'il parcourait les lieux mais n'avait pas envie de le voir. Passant de l'euphorie à la tristesse, captant chaque mouvement qui pourrait cacher la présence de sa belle, Harry avait même inventer des prétextes pour aller au parc, à la bibliothèque et dans tous les couloirs pour tomber « par hasard » sur elle, mais rien. Finalement, déconfit, il n'eut d'autre choix que de constater qu'il serait temps qu'il prenne le chemin du retour et c'est alors qu'il la vit, alors qu'il posait un pied sur une dalle du hall d'entrée. Elle était en pleine conversation avec deux camarades et sur le moment, l'ex-Gryffon resta figé. Il avait presque oublié comme la cadette Greengrass était magnifique. La peau opaline, des cheveux couleurs ébène, la taille gracile, le regard malicieux, elle était une véritable poupée, sublime et sans égale. Comment avait-elle pu à lui, binoclard et aux allures de hérisson ? Mystère. Mais ce dont il était sûr et certain, c'est que malgré le temps qui avait passé il était toujours aussi fou amoureux d'elle, ses sentiments étaient étaient demeurés inchangés, et il n'avait envie que d'une chose, la prendre dans ses bras et lui dire combien elle lui avait manqué. Malheureusement, il ne parvenait plus à bouger un seul millimètre de son corps, tant il était heureux et surpris tout à la fois. C'était stupide évidemment, puisqu'il l'avait cherché toute la journée, mais maintenant qu'il l'avait bel et bien devant lui, il ne pouvait faire autrement que de l'admirer. Aller lui parler, rester en retrait, telle était la question qu'il se posait et finalement, il n'eut pas réellement à faire le choix. Tandis qu'il avait toujours ses yeux émeraudes posés sur elle, une de ses amies fit un signe de tête à Astoria pour lui montrer qu'il était là, près des escaliers à la regarder comme s'il voyait un ange, ce qui n'était pas tout à fait inexacte selon lui. Alors seulement, il eut un mouvement et se dirigea vers elle d'un pas mal assuré.

- Astoria, comment ça va ? On peut se parler ? demanda-t-il plein d'espoir sans lâcher les yeux sombres de la miss.

Il y avait tant d'émotions qui l'envahissaient... une véritable explosion ! S'il avait tenté de faire taire ses sentiments, c'était peine perdu car ils venaient tous de ressurgir avec violence et déjà l'ex-Gryffondor savait qu'il ne sortirait pas indemne de ces retrouvailles. Il avait besoin d'elle, c'était une évidence. Mais, et elle ?

créée par Matrona


♣ ╔══════════════ ೋღ☃ღೋ ══════════════╗ ♣



i'm just a man, i'm not a hero.
Harry & Astoria ♥ « I don't believe that anybody feels the way I do about you now. There are many things that I would like to say to you but I don't know how because maybe you're my wonderwall » ▬ Oasis ;; Wonderwall.
Revenir en haut Aller en bas
Astoria Greengrass

avatar

◗ EMPREINTES : 900
◗ INSCRIT(E) LE : 04/02/2011
◗ SEXE : Féminin
◗ HUMEUR : Malicieuse
◗ LOCALISATION : Poudlard

Feuille de personnage
♠ Mes possessions ♠: 1 fragment d'onyx - Un chaton de la portée de miss Teigne et Pattenrond (Morwaine) - La bague de fiançailles offerte par Drago - 1 rose de Rosana
♠ Race ♠: Sorcière
♠ Autres comptes ♠: Eowindawell Elenwe/ Hystéria/ Drago L.Malefoy/ Virginia Shepparde/ Morrigan Morronwe/ Malicia B.Wilander

MessageSujet: Re: Tears of yesterday   Ven 1 Nov - 12:45


If we burn, you burn with us

Starting from here, lets make a promise You and me, let's just be honest We are gonna run, nothing can stop us Even the night, that falls all around us Soon there'll be laughter and voices Behind the clouds over the mountains We'll run away on roads that are empty Lights from the airfield shining above you Nothing can stop us, not now I love you
Astoria et Harry

Il faisait encore bon, c'était l'automne, l'été indien ... Les feuilles prennent des teintes écarlates, orangés, elles sont si belles, celle-ci tombant des arbres au fil du vent, rejoignant leurs soeur déjà au sol avant d'être balayer par une mince rafale.
L'automne est une saison que j'adore pour son côté poétique, voir le monde s'endormir avant que le froids de l'hiver n'arrive.

Depuis ma rentrée à Poudlard je venais souvent m'asseoir contre un arbre près du lac, je plongeais dans mes souvenirs, cette guerre qui c'était maintenant terminée grâce à Harry ... Mon Harry ...
Oui il était "Mon" Harry car durant l'année 1995 nous avions appris à nous connaitre, à la base il m'avait surtout aidé à créer un patronus, grâce à lui j'y étais arrivé.
Je ferma les yeux et le visage souriant de Harry apparut dans mes pensées, ses cheveux ébène, noir comme la nuit, ses yeux émeraudes, son sourire, sa force, sa façon d'être ...
La guerre nous avait séparés, l'année dernière j'étais rentré dans une école morte, macabre et si triste, en fin d'année avait eu lieu le combat final.

Cela avait été une année difficile ... Puis encore le mot est "gentil", c'était plutôt une année de cauchemar.
Tout les matins au petit déjeuné il y avait de moins en moins d'élève, certains partis à cause de la mort d'un proche, d'autre en fuite ou bien ... Disparus.
Je n'avais rien à craindre, mon père mangemort et ma mère sang-pur, mais tout de même, savoir qu'un assassin veut s'approprier le monde sorcier était atroce, même Drago en avait été malade, d'ailleurs ... Je crois que ça continus de le poursuivre, la dernière fois que je l'avais vue on aurait pus croire qu'il avait pris dix ans tellement son visage était creusé et usé.

Il n'y avait même pas de mot pour décrire ce cauchemar, c'était le règne de la terreur et de la mort.
Tous les jours j'avais lu la gazette du sorcier, celle-ci crachant des absurdités sur Harry, comme quoi il était l'ennemi public numéro un, j'avais alors eu le temps de m'abonner au "chicaneur".
On disait que les Lovegood étaient des fous, pourtant ce journal déversait la vérité, jusqu'à ce qu'un jour il disparaisse, comme beaucoup qui avait foi en Harry.

Enfin ... C'était terminé, j'avais vue Harry se battre, il était toujours aussi rugissant tel un lion, un vrai gryffon! Il me manqué atrocement mais sans doute que celui-ci m'avait oublié ...
Pour la suite, mon père avait été jugé coupable, mangemort, tueur, meurtrier même, il était à Azkaban au plus grand soulagement de ma mère et ma soeur, celui-ci ayant toujours était violent.

-Astoria! Tu viens avec nous ? On va réviser nos devoirs à la bibliothèque

-J'arrive les filles

Sortant de mes pensées et me relevant, je rejoignis un groupe d'amis.
Beaucoup d'élève en avait terminé avec cette guerre intermaison, mais bien sur, il y avait encore des récalcitrants, moi je faisais partie des personnes qui n'avaient pas de préjugés et j'en étais fier.

-Tu rêvais encore au prince charmant ? (me dit une amie me taquinant)

-Sache ma chère que je me révisais surtout la scène ou tu as rougis comme une tomate quand Thomas est venus te parler (Dis-je en lui tirant la langue)

Tout en pouffant de rire nous entrâmes dans le château, poussant les lourdes portes, bien décidé à nous taquiner lorsque je fus stopper par une amie me chuchotant "Regarde! Harry Potter", je fronça des sourcils croyant à une blague mais lorsque je détourna la tête je perdis mon sourire en coin.

Il était bien là, ses éternels cheveux en bataille, il avait un corps bien plus musclé, un visage mur, des yeux à tomber ... Il était bien présent et nos regards c'était maintenant accroché.
Celui-ci c'était maintenant approché et j'avais une terrible envie de lui sauter au cou, de le serrer dans mes bras, je réagis à peine à sa question.
Puis ne pouvant résister plus longtemps, je lui sauta au cou.

-Harry! tu m'a tellement manqué! (Puis je me recula légèrement) Tu es la! enfin tu as dit parler oui ... Oui oui avec plaisir, tu veux aller quelque part ?

J'étais sur un petit nuage, je planais ... Je pouvais même sentir mon coeur cogner contre ma poitrine, Harry! Harry! Il était si beau! Si mignon il avait encore ce petit air "timide" qui me faisait chavirer, voila que maintenant j'avais envie de sauter partout.

-Bon Asto' on te laisse avec ton prince nous on doit réviser (Me dit une amie avec un clin d'oeil)

Cette fois-ci je piqua un fard.

-Euh ne fait pas attention, en ce moment elle a que "prince charmant" à la bouche (Dis-je avec un petit air mutin).


© Grey WIND.

♣ ╔══════════════ ೋღ☃ღೋ ══════════════╗ ♣

Not Gonna Get Us ♥️
Starting from here, lets make a promise You and me, let's just be honest We are gonna run, nothing can stop us Even the night, that falls all around us Soon there'll be laughter and voices•°¤ Mags.
Revenir en haut Aller en bas
Harry Potter

avatar

◗ EMPREINTES : 941
◗ INSCRIT(E) LE : 28/02/2011
◗ SEXE : Masculin
◗ LOCALISATION : 12 square Grimmaurd

Feuille de personnage
♠ Mes possessions ♠: 2 roses offertes par Drago, 1 rose offerte par Alice, 1 rose offerte par Virginia, le manoir 12 square Grimmaurd, une chouette effraie trouvée à la volière du nom de Céleste et une peluche marmotte tyrolienne offerte par Virginia
♠ Race ♠: Sorcier de sang-mêlé
♠ Autres comptes ♠: Andrew, Maxence et Nathaniel

MessageSujet: Re: Tears of yesterday   Mer 20 Nov - 12:16


« The sun just won't seem to come out
Not since you walked away »
feat. Astoria & Harry

Toujours la même. Elle était restée la même malgré la guerre et les situations difficiles dans lesquelles elle avait sûrement dû se retrouver confrontée. Comment faisait-elle pour toujours avoir cette force de vie ? Pour continuer de sourire ? Toujours aussi magnifique, Harry se rendit compte combien poser son regard Astoria lui avait manqué. Rien que sa présence provoquait en lui une sérénité et un bonheur à nul autre pareil. Attiré par ce rayon de soleil, Harry s’était rapproché d’elle, se sentant bien comme jamais mais avec cependant toujours cette timidité dont il ne parviendrait probablement jamais à se débarrasser. Il craignait aussi qu’elle ne soit pas aussi heureuse que lui de la voir mais ses doutes furent rapidement dissiper quand elle lui sauta littéralement dans les bras, après une minute de surprise. Elle lui avait tellement manqué ! Tout en elle lui avait manqué. Son parfum, la chaleur de sa peau d’albâtre, les parcelles de son corps qu’il connaissait si bien et dont il s’était rappelé pour se donner du courage. Depuis la fin de la guerre, il avait enfin l’impression de vivre vraiment, de reprendre contact avec la vie parce que sa vie, c’était elle. Finissant par le lâcher, la fébrilité d’Astoria fit rire doucement Harry qui hocha la tête. Oui, ils seraient plus tranquille ailleurs mais encore hésitant, Harry lui désigna juste la porte extérieure, ne sachant pas s’il avait le droit de lui prendre la main et ne voulant pas se montrer aussi entreprenant. Ça pouvait paraître étrange mais bien qu’ils aient été ensemble pendant longtemps et qu’ils aient rompu uniquement à cause de la guerre, le Gryffon le respectait trop pour revenir l’air de rien et reprendre « sa propriété ». Evidemment, ça lui ferait d’apprendre qu’elle est avec quelqu’un d’autre mais s’il se laissait guider par son instinct, il se disait que non, elle l’avait attendu, tout comme il lui était resté fidèle à chaque instant. D’ailleurs, la plus belle confirmation qu’il ait pu avoir ce fut l’amie de sa belle Serpentard qui lança un « On te laisse avec ton prince. » qui mis le feu aux joues de la miss. Donc il pouvait vraiment espérer la récupérer mais de quelle manière ? Il n’aimait pas trop le faire de but en blanc et en même temps, il ne voulait pas trop attendre, de peur qu’elle n’en vienne à penser qu’il ne se passerait plus rien et qu’en fin de compte, il la perde. Mais passons. Pour le moment, ils venaient d’entrer dans le parc qui était plutôt vide, et c’était tant mieux.

- Je suis content de voir que tu vas mieux. Tu sais, je n’ai jamais cessé de penser à toi, finit-il par dire en s’arrêtant, n’y tenant plus. J’aurais sans doute dû venir te voir dès la fin de la guerre mais je… j’ai été happé par le Ministère, par tout ce qu’on me demandait et ce qu’on attendait de moi. J’ai plus vu le soleil et je commence à peine à reposer les pieds sur terre. Relevant ses yeux émeraudes vers Astoria, le futur auror se retint de poser une main sur la joue opaline de sa belle, même s’il en crevait d’envie. Et toi ? Comment ça s’est passé ?

Il espérait que ses prières avaient entendues et qu’elle n’ait pas trop souffert. Harry l’avait constaté avec Drago, être enfant de mangemort n’était pas une garantie de protection, loin de là. D’autant qu’il savait que son père était un cinglé et encore, le mot était minime. Et puis, il connaissait sa petite succube, il savait parfaitement que son fort tempérament avait pu lui attirer des ennuis. Néanmoins elle était bel et bien là, souriante et aussi sublime que dans ses souvenirs. Evidemment la guerre avait laissé une cicatrice chez tout le monde et la question n’était donc pas de savoir qui avait été brûlé par les horreurs mais plutôt à quel point. Certains ne s’en remettraient jamais tandis que d’autres parviendraient à reprendre le contrôle. En définitive, le temps permettra de soigner les blessures les plus enfouies, à défaut de les guérir. Harry se demandait ou se plaçait la demoiselle Greengrass dans tout ça mais il avait bon espoir, pour bien la connaître, qu’elle s’en sortait plutôt bien au vu des circonstances. C’était une battante, comme lui.

créée par Matrona


♣ ╔══════════════ ೋღ☃ღೋ ══════════════╗ ♣



i'm just a man, i'm not a hero.
Harry & Astoria ♥ « I don't believe that anybody feels the way I do about you now. There are many things that I would like to say to you but I don't know how because maybe you're my wonderwall » ▬ Oasis ;; Wonderwall.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tears of yesterday   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tears of yesterday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tears of my Hearth... [0/3] Celesty is there!!!!!! :P
» 07. My tears dry on their own
» From yesterday ▬ Elias & Raf
» kathleen ; tears don't fall
» Tears of Hope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: POUDLARD :: Du rez de chaussée au septième étage :: Les sous-sols et rez-de-chaussée :: ▷ Le hall d'entrée-