Bienvenue sur Blood Of Magic World

Mai 1998 Voldemort est enfin tué par Harry Potter, « l’Élu ». La bataille a été rude, insoutenable et les pertes sont lourdes mais à présent, la lumière renaît dans les ténèbres. L’espoir et la joie sont dans les cœurs, le cauchemar a enfin pris fin. Il faudra du temps pour tout reconstruire mais le monde entier peut enfin pousser un soupir de soulagement. Six mois après, novembre 1998 Petit à petit, Londres et le monde sorcier se reconstruisent. Kingsley Shacklebolt, auror et membre de l’Ordre du Phénix, est devenu ministre et a conféré aux aurors une plus grande autorité le temps que la majorité des mangemorts en fuite soient sous les verrous. Dans le même temps, les hybrides commencent à arriver en masse dans le monde sorcier, voulant se faire une place et devenir des citoyens, avec des droits qui les reconnaissent en tant qu’individu et non plus en tant que créature. La situation, sans être instable, fragilise néanmoins le monde magique anglais qui se remet à peine d’une guerre dont les séquelles se font encore sentir. Jusqu’ici, Kingsley Shacklebolt a trouvé des alternatives permettant à chaque hybride d’avoir une vie proche de celle des sorciers, et a ainsi su calmer les esprits pour maintenir l’ordre. A côté de cette situation, certains mangemorts sont toujours présents et comptent bien survivre pour faire renaître leurs idéaux un jour ou l’autre. Et vous, en ces temps troublés, qui soutiendrez-vous ?



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une Nuit habituelle et pourtant si diffèrente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alison Kuryan

avatar

◗ EMPREINTES : 45
◗ INSCRIT(E) LE : 08/10/2013
◗ SEXE : Féminin
◗ HUMEUR : Agréable

Feuille de personnage
♠ Mes possessions ♠:
♠ Race ♠:
♠ Autres comptes ♠:

MessageSujet: Une Nuit habituelle et pourtant si diffèrente   Lun 4 Nov - 23:04


 

     



J'avais la gorge sec et une faim qui me tenaillée le ventre, j'avais beau courir aussi vite que possible dans les ruelles sombres pour éviter le moindre humain, pour ne pas succomber à la tentation d'en faire mon repas. Plus la lune était haute, plus ma faim était grande et j'essayais de faire un nouveau massacre. J'avais déjà  fais un véritable massacre lorsque j'étais une nouveau-née et que je ne me contrôlais pas encore. Je me souviens encore de ma première nuit, tant de corps ensanglanté, avec un regard suppliant et remplie de peur. Bien que ce jour-là, il plût abondamment, la pluie n'arrivait pas à emporter le déluge de sang qui recouvrait le trottoir mais, je m'égare.

J'avais couru sans vraiment savoir où j'allais peut m’importer du moment que je  m'éloignée c’était mon seul but mais, je me suis retrouvée devant l'hôpital moldu. S'il y a bien un endroit où je ne voulais pas aller c'était ici, pourquoi ? Parce que l'odeur du sang était trop présente pour moi. Mais, avant de m'en rendre compte, j'étais au pied du bâtiment et l'odeur alléchante de tout ce sang, faisait vibre mon corps tout entier comme une petite fille dans une boutique de chocolat ou de poupée. J'avais beau essayer de garder le contrôle c'était difficile, je n'écoutais plus que l'appel du sang.

Après quelques minutes à marcher en essayant d'éviter le plus de médecin possible, je me suis retrouvée dans l'aile des transfusions sanguines. Mes lèvres s'étirèrent en un sourire après que j'ai reniflé cette odeur de sang frais, je me suis approchée d'un patient buvant le sang dans poche qui devait lui être transfusé, un O négatif mon préféré enfin bref, j'ai pris quelque poche de sang pour chez moi, après tous vos mieux avoir une petite réserve chez soi. J'allais partir de là et passer au plat de résistance quand une infirmière se mit à crier et  donner l'alerte, peut de temps après deux vigiles mon embarquent dans une sorte de salle d'interrogatoire.

Je ne sais pas combien de temps je suis restée dedans mais, je suis dans une merde noire c'est le cas de le dire, j'attendais je ne sais quoi... je sais, je pourrais me transplaner mais, sa paraîtrai bizarre et si on veut que les vampires soient intègres en tant qu'être et non créature, on doit commencée par respecter les règles dont celle de ne pas dévoiler la magie au moldu. Je me suis mise à soupirer j'étais dans une belle catastrophe comment j'allais leur expliquer ce que je faisais avec ces poches de sangs. Je pourrai leurs dires la vérité mais, y me prendrais pour une folle. J'attendais dans cette pièce comme une vulgaire criminel. Et tous ces gens qui viennent voir la «criminel» de service et le pire c'est qu'il pense que je l'ai entendent pas, j'ai envie de les frapper et de les vider de leurs sangs mais, je fus tirée de mes pensées lorsque la porte s'ouvrit.

-J'ai dit que je n'avais rien à vous dire, vous avez qu'à appeler la police, je m'en contre fou.

Revenir en haut Aller en bas
Virginia Shepparde

avatar

◗ EMPREINTES : 765
◗ INSCRIT(E) LE : 06/05/2011
◗ SEXE : Féminin
◗ HUMEUR : Espiègle
◗ LOCALISATION : Dans les coins sombres

Feuille de personnage
♠ Mes possessions ♠: 1 rose de Rosana
♠ Race ♠: Vampire
♠ Autres comptes ♠: Eowindawell Elenwe/ Abygail Lestrange/ Astoria Greengrass/ Drago L.Malefoy/ Morrigan Morronwe/ Malicia B.Wilander/Severus Rogue

MessageSujet: Re: Une Nuit habituelle et pourtant si diffèrente   Sam 16 Nov - 15:16

.


Un mois de novembre, un mois pluvieux, un mois ou l'hôpital est remplis.
Le temps passe, s'égare, m'écrase et me rappel que je suis immortel. La vie ne s'écoule pas en moi, encore moins dans mes veines, par contre je peux entendre la vie battre dans les battements de coeur de mes patients.
Eux si fragiles, les microbes, les virus, les blessures, la mort ...
Travailler ici m'apporte des privilèges, comme avoir du sang à volonté, hélas celui-ci n'a plus la même saveur que mes chasses nocturnes, enfin à quoi bon risquer ma peau de vampire pour du sang chaud ? J'ai un travail, une bonne condition financière, je peux me contenter de sang frais.

Regardant le registre des entrées et des sorties, je pus voir qu'il y avait eu d'avantage d'entrée que de sortie.
L'hôpital était pleins à craquer et bientôt nous allions manquer de personnel.
Tant pis, je n'irais pas travailler à Poudlard, de toute façon madame Pomfresh n'aime pas avoir une vampire dans les jambes, c'était vraiment pour rendre service à l'école, mais vue comment on se comporte avec moi, je préfère encore rester avec les moldus.
Les hybrides sont encore bien loin d'être intégrer dans la société sorcière.

C'est tout en pensant à ma petite vie qui rythme surtout entre mort et patient que j'entendis une infirmière hurler "au vol" avant de voir les vigiles embarquer une jeune femme très pâle et cernée.
Rien qu'à la regarder je pouvais voir l'une de mes soeurs vampires, sans oublier son odeur.
Entre hybrides nous pouvons nous reconnaître, visiblement l'une de mes soeurs a voulus se faire un petit en-cas dans cet hôpital.
Peu importe, cela n'avait pas l'air grave, aucun blessé et quand je me renseigna auprès de l'infirmière, elle me répondit juste qu'elle l'avait surprise dans la chambre ou était entreposé les poches de sang.

Comme pour ma première impression, ce n'était pas grave, juste une vampire affamée qui n'avait voulus faire de mal à personne, et avait tenté de se nourrir de don de sang.
Pour les moldus c'est incompréhensible, pour moi c'était tout à fait logique.
Je partis en direction de l'endroit ou les vigiles avait placé l'une de mes congénères, prenant un air assuré pour qu'il me laisse entrer et que je parle en tête à tête avec elle.
Evidemment les gardes étaient sceptiques, mais ce n'était pas la première fois qu'on me disait "étrange".
A peine entrer que j'eu le droit à une belle réplique ce qui me fit sourire, sourire révélant mes canines.

-Moi aussi je m'en fou de la police, par contre du côté des aurors ça peut faire du grabuge au ministère, déjà que nous sommes peu aimer chez les sorciers, enfin bref, vous avez une mine affreuse, prenez l'une des poches que vous avez caché et nourrissez-vous je comprends tout à fait

Je m'assis sur l'une des chaises croisant les jambes.

-Pas de chasse au sang chaud c'est quand même une bonne nouvelle je trouve, vous êtes ?



[hs: un gros désolé du retard]

♣ ╔══════════════ ೋღ☃ღೋ ══════════════╗ ♣


Comme dans les grandes histoires, celles où il y avait danger et ténèbres.On ne voulait pas connaitre la fin, car elle ne pouvait être heureuse.Comment le monde pouvait-il redevenir comme il était avec tout le mal qui s’y était passé ? Mais en fin de compte les ténèbres ne font que passer.Un jour nouveau viendra et lorsque le soleil brillera.C’était ces histoires dont on se souvenait, et qui signifiaient tellement.Les personnages de ces histoires pouvaient se retourner, mais ils ne le faisaient pas, parce qu’ils avaient foi.Il y a du bon en ce monde.Il faut se battre pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
 

Une Nuit habituelle et pourtant si diffèrente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LONDRES ET SES ENVIRONS :: ♣ Le monde moldu :: ▷ Hôpital-